Jaumont - Pierre de Soleil
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

DEVELOPPEMENT DURABLE

Une gestion optimale de la ressource

Pour la société, implantée de longue date dans le secteur, l’exploitation du calcaire de Jaumont s’inscrit dans une logique de développement durable de préservation des vallées lorraines, par le développement de produits se substituant à l’emploi de matériaux alluvionnaires.

L’exploitation, telle que développée par la société, constitue une valorisation optimale et une gestion raisonnée des formations calcaires rencontrées.

Les techniques de valorisation développées permettent :

  • d’étendre la gamme de produits mise sur le marché,
  • de diminuer les quantités de matériaux non valorisables.

Cette valorisation optimale et rationnelle s’inscrit dans les orientations concernant la politique de gestion des matériaux voulue par le département et la région.

Un engagement continu

Dans le cadre des opérations de réaménagement

Le cœur de métier de la société ne se résume pas à exploiter et valoriser des formations calcaires.

Il intègre également une notion de restitution, après exploitation et de manière progressive, de milieux naturels en harmonie avec l’environnement.

C’est ainsi que seront progressivement mis en place :

D’un point de vue écologique

    • des réseaux de mares à amphibiens.
    • des fronts verticaux et des falaises après sécurisation.
    • des dalles calcaires.
    • des boisements, écologique par régénération spontanée à partir de semis naturels par le vent et/ou les animaux, voire assisté.
    • des zones de vergers.
    • des réflexions sur la plantation d’arbres truffiers (chênes, noisetiers,…).
    • des prairies de fauche tardive à vocation apicole.
    • des clairières.
    • des secteurs d’éboulis.

D’un point de vue paysager

    • un nivellement après remblaiement de la frange Ouest du site afin de constituer un écran.
    • une étude de la mise en place de végétation étagée (haie bocagère, champêtre) sur le rebord du talus.
    • un maintien de dalles calcaires.
    • un verger afin de créer une transition visuelle entre les espaces agricoles et boisés.
    • des secteurs boisés en façade Sud-Est du site en contact avec l’ensemble du massif.

Un partenariat avec l’O.N.F. (membre de la campagne mondiale « Plantons pour la planète » du Programme des Nations Unies pour l’Environnement) est à l’étude.

Dans le cadre de ses activités de transport

Outre une sensibilisation de ses chauffeurs à la conduite écologique, la société pratique et développe une réflexion concernant l’acheminement de ses matériaux par voies navigables en utilisant des péniches représentant l’équivalent de 100 à  160 semi-remorques.